BIOGRAPHIE

Je saurais pas donner de date précise pour quand j’ai “commencé à rapper”. Je dirais que j’ai commencé à enregistrer des sons dans ma chambre, loin de tout regard (et de toute oreille), aux alentours de 2005. Premiers joints, micro d’ordinateur à 5€, une moyenne de 1 son par semaine – je sais que j’avais gravé des cd à l’époque mais, à mon grand désespoir, je n’arrive pas à remettre la main dessus..

Déjà motivé et productif, et tout aussi pudique, le monstre Piroksen était déjà créé. Absolument personne n’avait la moindre idée que j’enregistrait quoi que ce soit, et loin de moi l’idée de changer ça pour le moment.

Mais, les années passent, et j’ai fini par me dévoiler un peu plus à quelques amis, qui ont fini par me ramener en studio, aux alentours de 2010. L’expérience est réussie et très stimulante, ce qui me donne tout de suite l’envie de concrétiser un projet. C’est donc fin 2010 que sortira “Piroksen Or Die!” , ma première mixtape. Le projet se veut simple mais solide, entouré de mes potes, Bonesbreaker, Chiko, Mc Freez, Daz (à l’époque DSK) et DJ Derek, pour la plupart rencontrés dans le milieu du graffiti quelques années auparavant, ainsi que Machinist, ami de longue date travaillant sur des instrumentales de son côté depuis déjà un moment. CD gravés à la maison, certains ne marchant plus moins d’un an après. C’était là toute la magie de Piroksen Or Die.

Mais cette mixtape n’était que la préparation pour un projet plus grand, le premier album “Hors-Serie, sorti fin 2011. Entièrement produit par Machinist, cet album se veut plus travaillé, et plus diversifié, tant au niveau des thèmes que des featurings. On y voit des rappeurs tels que le vétéran du rap français, D’ de Kabal, le rappeur américain King Magnetic, du collectif AOTP, mais également des rappeurs locaux tels que Zippo, Scarz, Novia, des scratches de Mr. Derek, et bien évidemment les amis du collectif La Dalle.Beaucoup de préparation, album masterisé, pressé, déclaré à la Sacem..  c’est clairement le premier projet pour lequel j’ai travaillé dur, et me suis vraiment investi.
S’en est ensuivi pas mal de petites scènes dans la région niçoise avec mon compère Mc Freez. Etrange sensation, à la fois intimidante et jouissive, les retours ont toujours été stimulants et positifs.

Toutefois, globalement un peu déçu que l’album ne rencontre pas un succès plus important, mais trop passionné pour m’en tenir à ça, je sors “Piroksen Horror Show” fin 2012. La recette pour ce projet est simple: pas mixé, pas masterisé, pas de cd. Même si on peut sentir de l’amertume au niveau de sa conception, il y a tout de même des sons intéressants, et c’est la première fois par exemple que je rap sur des instrus de Rodia, ou de Piloophaz, mais également sur mes propres instrus.

Pas de projet fin 2013, c’est une première depuis 3 ans.. J’ai pris un petit peu de retard sur mes habitudes, mais je sors tout de même “Bienvenu Parmi Moi” en mars 2014. L’essentiel des instrumentales sont de moi-même, avec tout de même la présence de Machinist et de Rodia. Pareil pour les featurings, on y retrouve essentiellement Mc Freez et Daz, avec lesquels nous avons formé peu avant le collectif “La Cour des Miracles”. Par la force des choses, l’album sera enregistré et mixé dans plusieurs studios différents, ce qui ne rendra malheureusement pas service à l’homogénéité du projet. Il y a cependant beaucoup de sons que je considère comme intéressants et réussis, essentiellement tous les derniers morceaux du tracklist (A la recherche du micro d’or, Sur scène, Cargaison de rimes, Mystère et boule de gomme, Lettre ouverte).

Peu après ça, je quitte la Côte d’Azur pour la Grande-Bretagne, et déménage à Londres. Ne voulant pas faire du rap ma priorité dans un premier temps, je décide tout de même assez rapidement ; par manque, de m’acheter mon propre matériel, afin de pouvoir enregistrer quand bon me semble. J’en profite pour concrétiser un projet qui me tenait à coeur depuis un moment, “Muzicoterapy“. Beaucoup plus personnel, le projet est également différent au niveau de sa forme. Il comporte 3 morceaux, sortis à 1 mois d’intervale, tous accompagnés d’une vidéo. Tout est réalisé par mes soins, avec peu de moyens mais beaucoup d’envie. Le projet est complètement indépendant, et manque probablement d’expérience à pas mal de niveaux, mais m’a été très agréable à réaliser et m’a permis d’apprendre beaucoup de choses. Les morceaux/clips sortent entre octobre 2015 et janvier 2016. La pièce maîtresse  étant le second morceau, “La Folie”, sur une instru majestueuse de Machinist.

Résolument décidé à refaire un projet complet et travaillé; ayant tiré des leçons de mes précédentes expériences, et investi dans du nouveau matériel, je passe 2016 à bosser sur “Entre rêves et désillusions“. Cet album aborde plusieurs thèmes, et parle entre autre de la frustration de la vie d’artiste, adulte, qui n’a pas forcément “réussi”. Entièrement autoproduit, toutes les instrumentales sont réalisées par mes soins, je m’enregistre et mixe mes sons moi-même, et crée même la pochette. Beaucoup de travail et d’investissement personnel, mais je suis fier du produit final, sorti début 2017.

On en est là pour le moment. D’autres projets sont sur le feu, mais je n’en dis pas plus pour le moment..

SUIVRE PIROKSEN